Histoire : Les débuts des casinos français

Des champs de courses au casino, du jeu de grattage aux paris en lignes, en passant par l’inévitable Loto de la Française Des Jeux, nous sommes plus de un français sur deux à jouer au moins une fois par an à un jeu de hasard et d’argent. Pour parler de cette passion pour le jeu nous nous sommes rendus à Cabourg sur la célèbre promenade Marcel Proust qui longe la mer et le casino, jeu en Normandie est une vieille histoire qui remonte au 19ème siècle avec l’émergence des fameuses stations balnéaires. Et aujourd’hui encore, vous allez le constater, on joue énormément dans nos régions et plus particulièrement dans la région normande et pas uniquement au casino. Si vous êtes étudiant et que vous faites une thèse sur l’Histoire des casinos Français, alors les prochaines lignes vont surement vous intéresser.

Naissance des casinos

Avec le développement du tourisme balnéaire au 19ème siècle, les villes et villages de pêcheurs normands se transforment en stations huppées, pour occuper la haute bourgeoisie entre deux bains de mer, les établissements de jeux fleurissent un peu de partout avec comme unique objectif : distraire tout ce beau monde. Tout ceci drainant des foules jamais vue pour l’époque, notamment à Dauville. Pour les stations balnéaires et thermales Normandes , l’arrivée des établissements de jeux et casinos, c’est le jackpot. Par exemple à Forges les Eaux, la manne financière que rapporte le casino, assure un train de vie confortable à la commune. Mais pour que tout cela reste un plaisir les jeux doit se consommer avec modération, surtout lorsque cela concerne l’argent. En France ce sont pas moins de 200 000 joueurs que l’on appelle joueurs excessifs en clair des joueurs accros aux jeux d’argent.
L’histoire qui lie la France avec le jeu à prit son essor avec le développement des casinos et bien sûr des hippodromes , cette histoire est indissociables des touristes des bains de mer et de la création des premières stations balnéaires. Avant cela voyons quelques repères sur les pratiques de jeux des Français, 767 euros c’est la somme jouée en moyenne par les français par an dans les jeux de hasards et d’argent, cette somme est en constante augmentation depuis plus de 15 ans. Ce sont d’abord les jeux de grattages et bien sûr l’indétrônable jeux de loto de la Française Des Jeux qui ont la côte auprès des joueurs français car ils représentent plus de la moitié des dépenses des joueurs, viennent ensuite le PMU hippique et les casinos et très loin derrière par les paris en ligne, mais ces derniers ont la marge de progression la plus importante ces dernières années. A noté que l’on joue plus en Normandie que la moyenne nationale en raison de l’importante offre, car la région est dotée de pas moins de 22 casinos et 44 hippodromes ainsi que de nombreux points de ventes de la Française Des Jeux.

Les débuts

Mais revenons au commencement , l’air iodé des immenses plages normandes va devenir un atout dès le 19ème siècle , initié par les Anglais, la mode des bains de mer va très vite séduire les aristocrates Français et la haute bourgeoisie parisienne, qui apprécie la plage et les massages de l’eau, devant ces nouvelles habitudes aux vertus thérapeutiques des modestes villages côtiers vont se transformer un peu partout en stations balnéaires. Dans d’imposantes villas qui décorent encore aujourd’hui le front de mer, familles et personnels de maison aménageaient pour toute la belle saison, des longues semaines où il faut s’occuper en fin d’après midi après la plage. Pour se faire, on va construire des casinos de jeux qui sont au départ des maisons de distractions où l’on y danse, on y lit, parfois même voir une pièce de théâtre. Petit à petit, ces gens très aisés vont être amenés à jouer car on va y introduire de jeux comme la boule (roulette), le bacarra, les jeux de petits chevaux. Après les premiers casinos en bois, les propriétaires des établissements de jeux qui se sont largement enrichis, ferons construire au début du 20ème siècle, beaucoup plus beau et plus grand pour attirer la meilleure clientèle, c’est-à-dire des gens très riches comme des princes russes, des gentlemen anglais, des hommes d’affaires, mais très peu des personnalités locales. Au début du 19ème siècle une autre idée de jeu était née en Normandie à Cherbourg, en 1836 la première course de trot inspirée des pratiques anglaises va voir le jour et rapportera un succès immense. Trouville ne sera pas en reste et se lancera elle aussi dans cette aventure des courses de chevaux sur sa grande plage de sable. Et dans la foulée on va construire l’hippodrome de Deauville sous l’impulsion de Duc de Morny, le tout dans des marais asséchés, cet hyppodrome deviendra l’un des plus célèbre de France, tous les joueurs du PMU le connaissent très bien. Cette distraction de courses de chevaux va rencontrer un franc succès auprès des femmes de millionnaires. C’est à cette époque que l’on vient du tout Paris en train pour pouvoir jouer à ces courses hippiques ancêtres du PMU l’acronyme plus connu sous le nom du Pari Mutuel Urbain.

Comme vous l’avez vu les français sont parmi les premiers à faire découvrir, cette industrie du jeu, et vous pouvez perpétuer cette tradition sans bouger de votre fauteuil, en jouant directement sur l’un des casinos sérieux présents dans notre classement ci-dessous avec notamment notre petit préféré du moment, j’ai nommé l’excellent Triomphe Casino ou bien Casino Triomphe comme disent les français.